Jacob Roy

}
Le traitement Fujifilm

J'ai fait le saut de Canon à Fujifilm il y a trois ans, et bien que les caméras soient fantastiques, le traitement des images est un peu plus complexe. Utilisant Lightroom pour son organisation hors pair, j'ai pu faire plusieurs tests et comparaisons pour enfin trouver le meilleur workflow pour cette combinaison hétéroclite.

Si vous n'avez pas lu mes astuces d'organisation pour Lightroom, je vous recommande de le lire, puis de continuer ce coup de pouce.

Ici, je vous montrerais mes configurations pour extraire la meilleure qualité possible des RAWs de Fujifilm (X-Trans II et X-Trans III). Évidemment, je vous laisse vous adapter et utiliser mes recommandations à votre guise.

Environ tous les ans, je compare Lightroom à tous les autres logiciels de traitement: pour moi, aucun logiciel ne se compare en termes de gestion des fichiers (le panneau Library). Bien sûr, sa rapidité pourrait être améliorée, mais j'aime mieux être bien organisé et avoir le temps de prendre un café!

Un des grands points faibles de Ligthroom est sa difficulté à traiter (le panneau Develop) les RAFs (RAW de Fujifilm). En effet, plusieurs logiciels offrent un très bon support (Irridient, ON1, Darktable), mais avec les bons paramètres, Lightroom(6) arrive presque à égalité, tout en étant plus simple d'utilisation.

Importation

Je recommande fortement de copier les RAFs et de ne pas les convertir en DNG pour deux raisons:

Premièrement, le moteur de traitement de Lightroom (Camera Raw) s'améliore à chaque version majeure et permet donc d'extraire plus de détails de nos RAFs. Or, quand on les convertit en DNG, le résultat se trouve figé dans le temps et, surtout au niveau Sharpness, ne peut s'améliorer dans le futur.

Deuxièmement, le traitement des RAFs prend environ 20% à 30% plus de ressources (et de temps) à être traité comparés à un RAW conventionnel. Je préfère donc pouvoir sélectionner rapidement les photos intéressantes en utilisant seulement les Previews (dans le panneau Library) puis éditer les plus intéressantes seulement (dans le panneau Develop). À l'inverse, en convertissant les RAFs en DNG, je devrais attendre la conversion de toutes les photos photos de la séance (environ 2 cafés) pour n'en sélectionner que 30 à éditer.

DR%

Dans les configurations de la caméra, bloquez le DR% à 100, pour deux raisons:

1) Le DR% n'a d'effet que sur les fichiers JPG de la caméra. Cela n'a pas d'effet sur les RAF.

2) Un DR% plus haut va augmenter inutilement (pour une exposition normale) l'ISO, et donc le bruit présent dans la photo.

Pour rappel, le DR% indique le Dynamic Range souhaité, donc 100%, 200% ou 400% de DR de plus, comparé à une exposition normale. DR% fonctionne comme ceci: la caméra va sous-exposer d'un EV pour DR200% et de deux EV pour DR400%. Pour s'assurer que l'ouverture et la vitesse d'obturation deumeurent les mêmes, l'ISO est augmenté de 2 et 4 EV, respectivement. Pour désactiver l'effet du DR, simplement le mettre à DR100%.

Lightroom (depuis v4.4) va comprendre le DR% et appliquer la courbe adéquate, mais il est très dure de compenser son effet plutôt imprévisible.

Profil de couleur

Lightroom à la fâcheuse tendance à appliquer le Profil Adobe Standard aux photos nouvellement importées, remplaçant les Film Simulations tant appréciées de Fuji.

Dans l'onglet Develop, tout en bas, dans la section Camera Calibration on retrouve les couleurs prisées que l'on peut maintenant appliquer, comme on le fait dans la caméra.

Je vous invite à appliquer vos Film Simulations favoris à des photos vierges, puis de sauvegarder ce traitement en filtre.

Par la suite, lors de votre prochaine importation de photos, vous pourrez choisir votre Film Simulation qui sera appliqué automatiquement.

Suivant cette procédure, je met à votre disposition les filtres qui appliquent le Film Simulation.

Netteté

La netteté, ou sharpening est le point le plus difficile à traiter (pour les RAFs) avec Lightroom. Au fil du temps j'ai trouvé quelques recettes qui semble être des bon point de départ, dépendant des situations:

X-Trans II (X-T1, X-T10, X-E2(s), X100S, X100T, X70)

Portraits :

Amount: 20 à 25
Radius: 1.0
Detail: 100
Masking: 10

Paysages :

Amount: 25 à 30
Radius: 1.0
Detail: 85 à 100
Masking: 10

X-Trans III (X-T2, X-Pro2, X-T20, X100F)

Portraits :

Amount: 80
Radius: 1.0
Detail: 0
Masking: 25

Paysages :

Amount: 25 à 35
Radius: 1.0
Detail: 80 à 100
Masking: 10 à 20

 

L'utilisation d'un Amount très haut peut sembler contre-productif, mais parce que Fujifilm utilise un arrangement de pixels différents (X-Trans) des autres manufacturiers (Bayer), il enclenche un algorithme de déconvolution différent, plus adapté au RAFs.

Au besoin, il faut ajuster le Radius, par example avec une photo légèrement mal focusée, ou du micro-flou.

Le Masking permet de réduire le bruit (causé par le Sharpness) dans les zones calmes, comme le ciel.

Au final, il ne faut pas oublier que chaque photo est différente, et qu'il faut adapter ces suggestions à chaque cas.