Jacob Roy

L'expédition

Pour mes vingt ans, j'ai décidé de profiter du moment. Partir avec mes vieux amis, marcher en forêt, découvrir la nature. Sans attachement ni limite de temps, nous avons pris le large, traînant dans nos bagages seulement notre goût de vivre et notre détermination à découvrir.

Nous étions en quête de quelque chose de différent, de quelque chose qui nous élèverait.

Sous l'ombre des arbres, assis sur les roches, nous étions à notre recherche. Nous vieillissons si vite.

La route était longue, le chemin boueux. Nous dûmes abandonner notre navire, mais la vue à elle seule valait l'effort.

 

Par ce que nous nous laissons aller, que nous réfléchissons sur nous-mêmes, l'exploration est un bon moment pour des portraits qui nous reflètent.

Peut-être sommes-nous comme la nature, qui renait de ses cendres. Il est vrai que nous sortons grandis des dures épreuves de la vie.

Malgré la lumière tentatrice, nous rebroussons chemin. Avons-nous grandi? Avons-nous vieilli?

En y pensant bien, ce que l'on cherche se cache peut-être à l'endroit ou nous nous en doutons le moins. Connaissons-nous déjà ce que nous sommes venus trouver?